Amitié, Loisirs entre Nous

FAQ (FOIRE AUX QUESTIONS)

Quelles sont les statistiques disponibles sur le célibat ?

Pour le nombre de célibataires en France, l'INSEE donne le chiffre de 18 millions. Mais attention, le mot est pris dans son acception strictement statistique : sont considérés comme célibataires les gens qui ne sont pas mariés. Donc les concubins, les Pacsés, bref tous les couples qui ne sont pas passés devant le maire, représentent des célibataires !
L'INSEE établit aussi des statistiques sur les ménages composés d'une seule personne : 7 millions de personnes vivent seules dans leur logement. Mais ça ne donne pas le nombre exact de célibataires car ne sont pas pris en compte les femmes seules avec enfant, les célibataires qui vivent dans leur famille, les SDF, les colocataires, etc.
Dans son sens courant, le mot célibataire désigne ceux qui n'ont pas de vie affective stable, ceux qui ne cohabitent.pas, Je les appelle "ceux qui vivent en solo".
A travers les différentes statistiques et études que j'ai pu recouper, environ 1 personne sur 3 vit en solo chez les plus de 18 ans. Aux extrémités, c'est beaucoup plus (jeunes étudiants, personnes âgées). Si on prend la tranche 25-60 ans, 1 personne sur 4 vit en solo.

Qu'est-ce qui différencie les femmes des hommes ?

On observe quelques généralités sociologiques sur les célibataires :
Il y a un peu plus de femmes que d'hommes célibataires. Principale raison : la durée de vie plus longue des femmes. On compte donc des veuves qui vivent quelques années de plus que leur défunt mari sans se remettre en couple.
Il y a une sureprésentation d'hommes en milieu rural (agriculteurs qui ne trouvent pas de femmes désireuses de s'installer dans une ferme) tandis que les femmes sont sureprésentées dans les grandes villes.
Les femmes diplômées sont en sureprésentation car le temps consacré aux études longues et la carrière professionnelle qui en découle reportent en général l'engagement conjugal. Et ensuite, elles ne trouvent pas toujours un homme qui leur corresponde. La phrase que j'ai la plus entendue au cours de mes enquêtes auprès de ces femmes diplômées ou carriéristes : "des hommes, il y en a, mais ils ne sont pas à la hauteur". Du côté des hommes célibataires, on est plutôt en bas de l'échelle sociale, on en trouve une plus grande majorité qu'ailleurs parmi les chômeurs. Un homme qui a connu un accident dans sa carrière professionnelle a plus de difficulté à fonder une famille.


Socialement, comment est perçu le célibat ?


La question que se posent souvent les célibataires : "est-ce que ma situation est normale ?". Cela montre la pression de la société. Les femmes se posent plus cette question que les hommes. Quand on vit en solo, on est amené à réfléchir sur soi beaucoup plus que lorsqu'on est pris dans une vie de couple ou de famille."Qu'est-ce c'est que ma vie ?" et "demain, je vais peut-être rencontrer quelqu'un et alors ma vie va changer".Subi ou voulu, le célibat génère toujours ce genre de questions. Certains franchissent le cap, ne se posent plus de question et considèrent leur vie comme une autre forme de vie privée, différente de la vie conjugale qui demeure la norme. C'est parfois à ce moment là qu'ils font des rencontres car ils ressentent moins d'angoisse et ne font plus de la rencontre un enjeu.
Par ailleurs, il y a une pression sociale qui s'exerce sur les célibataires : la mère qui veut être grand-mère, les copines qui se casent, etc. Dans la société, il y a un double langage : une liberté de surface, en apparence (chacun fait ce qu'il veut), et une norme vers laquelle tout le monde tend inconsciemment ou non, la conjugalité.

Quelle est l'évolution du phénomène du célibat ?

Très simple et très claire : on assiste à une augmentation régulière et massive du nombre de célibataires depuis les années 60. C'est un mouvement historique, sans précédent. Le nombre des solos continue à augmenter même dans les périodes où le couple et la famille ont été valorisées, comme par exemple les années 90.

Comment expliquez-vous cette augmentation massive ?

Dans les années 50, on rentrait dans la vie adulte par le mariage, surtout les femmes. Aujourd'hui, c'est par les études et le travail qu'on devient adulte. Par conséquent, on a sa vie entre ses mains, on peut se dire qu'on est maître de sa vie plus qu'avant. On est donc face au phénomène historique de l'autonomisation des personnes, de l'autodétermination. On essaye de se réaliser individuellement, par soi-même, avec ses propres moyens, avant de s'engager avec quelqu'un d'autre, même si la conjugalité reste pour une majorité le but ultime, le rêve. En plus de ce phénomène historique, il y a une non-adéquation entre les célibataires hommes et femmes : il ne sont pas dans les mêmes catégories du point de vue de l'âge et de l'appartenance socioculturelle.

Quelles tendances connaîtra ce phénomène dans le futur ?

Le couple tend à devenir un couple léger, en pointillé. De plus en plus, on aura des séquences conjugales dans sa vie, où l'identité, l'individualité demeureront, avec des phases de célibat. Le gros problème dans tout ça, c'est la place de l'enfant. La famille est en train de se refondre totalement. Auparavant elle était fondée sur le couple or, elle commence maintenant à tourner autour du tandem mère-enfant. On parle depuis les années 60 de bouleversements familiaux mais ce n'est que le début aujourd'hui, c'est une révolution qui s'annonce...

Faut-il envier la vie des célibataires ?
Quelles peuvent être les bonnes raisons de se confiner dans le célibat ?
Le célibat n'est-il pas aussi à l'origine de nombreuses souffrances et dépressions ?
Certains célibataires ne rêvent-ils pas d'une vie à deux ?

Pourquoi le célibat aujourd'hui est-il en augmentation ?

 « Parce que le célibat est désormais un luxe que tout le monde veut s'offrir. »

" Les gens se mettent à chercher l'amour comme ils chercheraient un emploi"  Quels constats faites vous concernant l'évolution du célibat ?
C'est un phénomène qui est loin d'être marginal. Bien qu'ayant toujours existé, le célibat a pris ces dernières années des formes qui en font l'un des axes majeurs du changement de notre société. La «vie en solo», quand elle est choisie, s'appuie sur les notions nouvelles «d'être soi-même» et de «maîtrise de son existence». Le célibataire s'interroge fondamentalement sur la possibilité de vivre bien à deux.

On peut expliquer cette nouvelle attitude vis à vis de la vie de couple par l'essor de l'individualisme. Mais attention, ce n'est pas une notion négative qui correspondrait à un repli sur soi. Il faut le comprendre comme le phénomène qui caractérise la modernité : on décide soi même pour sa vie, on maîtrise son avenir. La question qui revient le plus souvent est : « Comment s'abandonner au travers du couple sans se perdre soi-même ? ». Il ne s'agit pas de dire que les jeunes générations de veulent plus du couple, au contraire. Le désir de vivre à deux est important, mais le modèle de vie à deux a changé.
Les rencontres sont rendues difficiles ? La quête prioritaire de l'épanouissement personnel fait de la femme et de l'homme modernes des êtres solitaire. Il sont sur la défensive, à l'affût de ce qui pourrait entraver leur liberté. Extrémiste du bien-être individuel le célibataire est « dans sa bulle ». La rencontre, rendue difficile, a donc besoin d'être aidée. Le Club de Loisirs est devenu, en ce sens, un instrument de rencontre à part entière.
Est-ce la « fin du couple » ?
Je ne le pense pas. L'idée de couple est toujours très forte. C'est l'idéal du couple qui a beaucoup évolué. Alors qu'il était souvent vécu sur le mode fusionnel les jeunes gens qui se projettent dans une vie à deux pensent davantage à eux-mêmes, à leur liberté. Le couple ne doit pas effacer la personne. Il est même souvent vécu comme une violence ou une contrainte. Le couple instable devient second par rapport à l'individu.

C'est la raison pour laquelle les jeunes générations vivent de moins en moins « Une histoire d'amour » sur le long terme mais plusieurs séquences de vie conjugale successives. Ces relations ne sont pas pour autant superficielles. Elles sont généralement très intenses en émotions. Le changement principal est que la famille n'est plus au cœur de la vie à deux. De ce point de vue, les problèmes ne se posent pas tant pour les adultes en quête d'indépendance que pour leurs enfants, potentielles victimes de l'instabilité conjugale.
Célibat conquérant :
Le célibat ne cesse d'augmenter de nos jours.
Ce n'est pas une mode passagère mais un véritable fait de société. Il s'étend du nord vers le sud et des villes vers les campagnes.
L'âge du mariage recule un peu partout dans le monde. Paris a basculé et compte désormais plus de célibataires que de gens vivant en couple.

Autant de célibats que de célibataires ?
  Il n'est pas question de trouver une explication unique au célibat. Le célibat n'est ni totalement choisi ni totalement subi mais il résulte d'un mélange des deux.
On ne peut pas comparer les jeunes célibataires qui reculent l'âge du mariage, les célibataires durables du type " vieux garçons ", " vieilles filles ", les célibataires tardifs comme les divorcés et les familles éclatées.
Sans compter les éternels insatisfaits qui rêvent d'un conjoint parfait mais qui n'est pas de ce monde.
Ni les pas parfaits du tout qui sont de ce monde.

Peur de devenir adulte ou le désir de rester jeune ?
Le jeune reste célibataire avec l'idée que l'avenir reste ouvert.
Chez le tout jeune, on ne galope plus comme avant après le mariage. Même les parents se mêlent de déconseiller le mariage précoce.
Il s'agit d'un sérieux retournement de tendance.
Le célibataire débutant ne veut pas se " caser " trop tôt. Il souhaite " garder son autonomie ".
Cette période peut aller jusqu'à 30-40 ans chez l'homme. Moins chez la femme.

- A 18 ans les parents incitent la progéniture à rester célibataire.
- A 35 ans les parents voudraient bien qu'elle débarrasse le plancher.

Célibat féminin Célibat masculin, pas le même combat ?
Le célibat féminin diffère du célibat masculin. Il y a plus de célibataires hommes chez les jeunes et il y a plus de célibataires femmes plus tard. Vers 30-40 ans les femmes cherchent plus activement à sortir du célibat.

Femme au foyer, homme au charbon :
- Le lieu de résidence est important.
La famille tenait dans le temps par le rôle central " au foyer " de la femme.
L'Etat social a libéré la femme. La femme a souvent une activité professionnelle.
La question des enfants et le rapport au temps ont beaucoup évolué également.

N'hésitez plus à nous rencontrer,
le meilleur accueil vous est réservé.

Un coup de pouce au hasard !!!

Et pour seulement 12 euros/mois
Alors, ne restez plus seul(e) ! Faites vous des ami(e)s...


Apéro des Célibataires à VIENNE
Tous les Mardi à 19h00
Renseignez vous !
Tél. : 06 60 69 37 09


(Jacky) : 06 60 69 37 09

email : jacky@loisirsentrenous.asso.fr
(Accueil uniquement sur rendez-vous)

                    Ajouter ce site à vos favoris

Accueil - Qui sommes nous ? - Activités - Nos soirées - Un réseau d'amis - Contact - FAQ - Chat

Comprendre les hommes pour ne plus les faire fuir !
Pourquoi les hommes sont lâches en amour ?
Vous affirmez que les hommes sont lâches en amour.
Est-ce vraiment la règle ?

Vous savez, le courage des hommes, c’est un mythe, les femmes sont bien plus courageuses. Les hommes sont courageux quand il s’agit d’aller chasser le mammouth ou de faire la guerre, et parce qu’ils sont bourrés de testostérone et en groupe. Mais dès qu’il s’agit d’amour, ils deviennent lâches. Prenez l’exemple de la rupture : lorsqu’ils n’aiment plus, ils vont se taire et attendre que leur compagne s’en rende compte…

Mais l’homme a tout de même changé depuis l’aube de l’humanité ?

Pas tant que ça. D’ailleurs il y a plus de gènes communs entre un homme et un singe qu’entre un homme et une femme. On peut voir des similitudes entre les types d’hommes et les races de singes. Par exemple :

L’orang-outan : il vit seul, il râle dès qu’on lui demande quelque chose, il n’aime pas sortir… A réserver aux femmes indépendantes qui n’ont pas besoin de trop d’affectif ;
Le gorille : issu d’une famille nombreuse, il est très social et agréable à vivre. C’est un bon vivant. Pour celles qui recherchent une relation stable et familiale ;
Le chimpanzé : il vit beaucoup avec ses amis et il est susceptible et individualiste. Pour les femmes éprises de liberté…
Et il y a aussi le babouin, le gibbon, le bonobo…

Hommes et femmes seraient donc restés identiques depuis la nuit des temps ?

Non, bien sûr que non. Aujourd’hui, les femmes sont heureusement pour elles plus autonomes, elles n’ont plus besoin des hommes pour faire leur vie. Et les mâles ont donc totalement perdu leurs repères. Ils ne savent plus comment aborder les femmes, et en deviennent souvent encore plus lâches…

Pensez-vous que dans un couple, une femme peut réussir à faire changer un homme ?

On ne peut pas changer la nature profonde de quelqu’un comme ça. Lorsqu’une femme se met avec un homme en se disant "avec moi, ça va être différent", cela se termine toujours mal. Quand vous achetez des chaussures, vous les prenez à votre pointure, même si après elles vont se faire à votre pied ! Avec un homme, c’est pareil ! Il faut prendre la bonne pointure !

Et selon vous, quelle est la clé d’un couple qui fonctionne ?

Il n’y a pas de recette miracle. Mais il faut avant tout de la réciprocité. C’est la stratégie gagnante à terme. Le but est de ne pas essayer de battre l’autre, mais de jouer le jeu de la relation à deux, de respecter l’autre, et de ne pas jouer au plus malin : la franchise est essentielle.
Vous parlez de franchise, mais vous conseillez de ne pas tout dire…

Il faut être honnête, ne pas raconter d’histoires, mais ça ne signifie pas se lâcher et exprimer tout ce qui nous passe par la tête ! Il ne faut pas tout dire, mais il faut jouer franc jeu.

Prenez l’infidélité par exemple. A la base, je ne pense pas que cela soit l’idéal dans le couple. Car entretenir une deuxième relation, mentir, cela va à l’encontre justement de la franchise et de la réciprocité. Mais un "dérapage" ponctuel, un "accident" est possible et ne doit pas forcément remettre en cause la relation ni d’un côté ni de l’autre.

Et comment faire pour garder son homme ?

Pour que la relation dure longtemps, il faut arrêter de la vivre comme si elle était un bien de consommation jetable ! Car aujourd’hui de nombreux couples vivent leur relation uniquement dans l’immédiat sans projeter plus loin que la semaine suivante. L’amour, c’est le désir de l’autre, la tendresse, mais c’est aussi partager et construire des choses ensemble, lancer des projets. C’est s’engager réellement, même si ce n’est pas forcément pour la vie.


Se débarrasser du boulet
Vous avez suivi nos conseils de séduction à la lettre et votre nouvelle conquête ne veut plus se "déscotcher" de vos bras. Seulement il y a eu une petite erreur de casting de votre part. Votre nouveau partenaire ne vous satisfait point du tout. Il faut maintenant arriver à le/la larguer avec élégance. Pas si simple, à moins que vous ne soyez sans cœur. En revanche, soyez fort, rester avec quelqu’un pour lui faire plaisir ne présage rien de bon pour le futur…
La franchise est encore la meilleure des solutions, mais il ne sert à rien de blesser inutilement la personne. Optez donc pour une version édulcorée de la vérité. Si vraiment être sincère vous pose un problème ou que vous n’arrivez vraiment pas à vous en défaire, voici nos solutions clé en main :
« Tu es trop bien pour moi, je ne te mérite pas. » L’excuse bidon qu’il ou elle flairera sûrement à 10 lieues. Mais vous pouvez toujours la tenter, le risque c’est qu’il ou elle s’accroche encore plus, voulant vous prouver que « mais si tu me mérites, c’est moi qui ne te vaut pas ! ». C’est pas gagné !
Vous pouvez toujours ressortir de votre chapeau votre grand amour de jeunesse. Celui ou celle qui vous avait brisé le cœur est enfin revenu dans votre vie… Pratique cet(te) ex ! Alors certes vous n’abordez pas le vrai problème, mais votre partenaire devra se rendre à l’évidence… Peut-on se battre contre l’amour de votre vie ?
La 3e option consiste à se faire larguer ! Plutôt long mais efficacité garantie ! La tactique ? Ne plus faire de concessions et d’efforts, exacerber vos défauts, lui faire des scènes épouvantables de jalousie, etc. Soyez patient(e), cela paie toujours.
Vous pouvez aussi la jouer sadique. Mais, à moins qu’il/elle ne vous ait vraiment fait souffrir, cette dernière solution est à utiliser en dernier recours. Plusieurs options s’offrent à vous : envoyer un SMS laconique ("j te plak"), envoyer une carte virtuelle intitulée "Va te faire voir chez les Grecs" sur son mail, le faire annoncer par une personne interposée (c’est quand même extrêmement lâche…), ne plus donner signe de vie (summum de la lâcheté !), lui rétorquer une bonne vanne du genre « Tu sais à quoi ressemble quelqu’un qui vient de se faire larguer ? Non ? Alors va te voir dans une glace » (là faut quand même oser ! Une gifle ou une vanne bien pire en retour ne sont pas exclues !)… Je fais confiance aux sadiques en herbe pour nous en pondre de belles…
Et surtout vive l’amour !

Drague : Conseils pour les filles
Vous pensez que le prince charmant viendra à vous ou qu’il faut enchaîner les castings TV pour le trouver ? Vous faites fausse route.
Si la drague est souvent attribuée au sexe opposé, elle ne l’est pas dans tous les cas. Voici quelques conseils pour faire de "ce super canon" votre amoureux pour l’été et plus si affinité. Une leçon que devraient lire les petites bachelorettes et les candidates de Greg le millionnaire.
A la pêche au thon ?
La drague pour les filles est une question de dosage : sachez vous montrer intéressée, mais pas trop. Repérez l’appât. Pour le mettre dans vos filets, prenez des pincettes, au risque de le laisser retomber dans l’eau. Ecartez les pieuvres (vos copines) qui sont autour de vous.
Leçon 1 :
Vous avez repérez LE garçon qui vous fait craquer : il vous paraît inaccessible et pourtant il va vous tomber dans les mains en moins de 2. Prenez confiance en vous et tout ira mieux. Non il ne faut pas être un mannequin ou mesurer 1m 80 (dont 1m de jambes) pour plaire à quelqu’un !
D’abord, chargez-vous de savoir s’il a une copine (détail primordial). Tentez l’approche par des discussions futiles (proposez-lui à boire, du feu…).
Leçon 2 :
Jouez la carte de la réserve : posez-lui des questions et écoutez-le. Ne commencez pas à critiquer les autres filles de la soirée, vous passerez pour une mégère. Un garçon aime être écouté (comme vous). Assurez-vous qu’il vous regarde et qu’il n’essaie pas discrètement d’approcher une autre fille.
Leçon 3 :
Si la première étape de l’approche est remplie, il vous proposera de vous revoir -c’est là qu’intervient le fameux dosage- Faites-lui comprendre que vous en avez envie, sans le faire à la Sandra du bachelor "je t’aime, tu viens dîner chez mes parents ?". Oubliez. Surtout ne faites pas l’indifférente complète "pourquoi pas, à la rigueur". Vous le perdrez.
Leçon 4 :
Le "grand" soir arrive. Soignez votre apparence, sans pour autant vider votre dose de maquillage et de paillettes. Vous n’allez pas au cirque et vous allez l’éblouir (dans le mauvais sens du terme). Faites simple mais sophistiqué (brushing de 2 heures, nettoyage de peau, manucure…). La soirée doit se passer à merveille : n’ayez pas peur des silences, cela peut montrer que vous êtes tous les deux troublés et les sujets de conversations viendront tout seul.
Leçon 5 :
Prolongation. Vous allez le revoir (le plus tôt possible pour ne pas éteindre la flamme naissante), alors soyez toujours prête : leur spécialité est d’arriver quand on s’y attend le moins (oubliez le jogging XXL et l’ épilation va-vite). Etonnez et surprenez-le toujours, pour qu’il voit la fille extraordinaire que vous êtes ! Est-ce si difficile ?

B.A BA de la séduction
En ce triste jour, vous faites le pénible constat de votre éternel célibat... Pour remédier au plus vite à cet accablant état de fait, vous nécessitez une remise à niveau conséquente !
Avant toute chose, où exercer vos talents de séducteur ? Les terrains de chasse idéaux ne manquent pas, mais les plus évidents restent votre établissement scolaire, les soirées étudiantes et les fêtes entre amis. Vous pouvez aussi tenter les "lavomatics", tant qu’à attendre autant joindre l’utile à l’agréable ! Sans oublier la rue, les bouchons en voiture (si vous en avez une !), etc., etc. ! Une fois votre lieu de prédilection choisi, il ne reste plus qu’à mettre en pratique nos conseils.
Vous pourriez croire qu’en ces périodes troubles où les femmes désirent l’égalité des sexes, elles mettraient également la main à la pâte pour vous aider à les conquérir, à savoir draguer à votre place !? Que nenni, elles veulent l’égalité mais uniquement en termes de salaires, postes, etc. La galanterie, la descente des poubelles et la drague restent la prérogative des hommes ! Donc si vous voulez briser votre célibat c’est à vous de vous débrouiller ! Mais comment faire ?
L’humour : Femme qui rit, à moitié dans votre lit ! Enfin c’est ce qu’on dit. Mettez de côté les histoires Carambar, l’humour scatologique, vulgaire et les blagues à 2 €, du type « tu connais la blague de la blonde qui... », il sera toujours temps de vous lâcher une fois la proie dans vos filets ! En outre, autant faire rire fait mouche à tous les coups, autant un gros bide peut tout foutre à l’eau ! Soyez spirituel.
L’apparence : l’habit ne fait pas le moine. Faux ! La femelle a l’œil exercé, elle catalogue facilement le mâle en fonction de sa tenue vestimentaire ! Le moindre détail qui cloche, elle le repère à 10 000 lieues ! Alors faites un effort...
Évitez la "beauf attitude" : ne faites pas votre lourd, elle ne veut pas vous adresser la parole et encore moins un regard. Pire, elle vous a clairement dit non. Ne croyez pas l’adage qui dit qu’une femme qui dit non, pense oui, c’est faux ! Surtout quand elle a rajouté « lâche-moi connard ». Laissez tomber de suite !
Évitez la banalité, soyez original sans passer pour le mec complètement farfelu. Tout est une question de dosage.
Faites lui croire qu’elle est la seule et l’unique. Hyper important ! Si vous avez essayé de brancher tout ce qui bouge à 10 km à la ronde, la belle aura vite fait de vous cataloguer "ne veut pas finir la soirée seul" ou "dragueur indécrottable". Pas bon ! Jouez les gourmets et ne vous laissez tenter que par celles par qui vous êtes vraiment attiré. Si ce n’est pour ce soir, ce sera pour demain. Soyez patient.
Boire ou draguer, faut choisir ! Tout est dit, le mec qui titube, n’aligne pas un mot, manque de vous vomir dessus, ce n’est pas très excitant. La veste, voire la claque, planent !



Vive le célibat !
Par choix ou après une séparation, vous venez de commencer une vie en solo. Ne vous inquiétez pas, célibataire ne rime pas forcément avec galère ! Il suffit d'identifier les nombreux avantages et de savoir gérer son emploi du temps ! Eloge du célibat.
Vous avez vu Bridget Jones au cinéma et vous suivez régulièrement les séries Ally Mac Beal ou Sex in the city ? D’après ces fictions, tous les célibataires n’ont qu’une idée en tête : ne pas le rester ! Pourtant, cette situation présente d’indéniables avantages !
Plus de liberté !
Bien sûr, le premier privilège du célibat, c’est l’absence de contraintes ! Plus personne à qui rendre des comptes. D’ailleurs de plus en plus de couples choisissent de débuter ou même de vivre leur relation chacun de son côté.
Citons quelques-uns des petits plaisirs de la vie en solo :
Manger ce que vous voulez !
Plus personne pour vous dire qu’il faut surveiller votre ligne ou pour vous empêcher de manger ce que vous aimez. Vous pouvez préparer tous les plats qui vous font envie… A condition d’être un cordon bleu bien sûr !
Dormir comme vous aimez !
Vous avez toute la place que vous voulez dans le lit ! Personne ne vous vole la couette et en plus vous pouvez vous réveiller à l’heure que voulez. Enfin de véritables grasses matinées !
Rentrer à des heures impossibles !
Puisque personne ne vous attend chez vous, plus de contraintes horaires ! Vous pouvez aller à des soirées jusqu’au bout de la nuit et rester un peu plus tard au boulot sans avoir à prévenir.
S’habiller comme on le souhaite !
Vous trouvez très mignon ce haut vert et ce pantalon orange ? Vous adorez traîner en jogging le week-end ? Pas de problème ! Vos choix vestimentaires ne regardent que vous ! Certes, vous ne bénéficiez pas en revanche de conseils avisés pour vous habiller avant de sortir…
Ce ne sont bien sûr que quelques-uns des aspects positifs de la situation de célibataire. Mais il faut reconnaître que la vie en solo comporte quelques aspects négatifs qu’il faut savoir gérer.
Le célibat a un prix !
Certes, cette vie de patachon a un prix ! Selon une étude de l’INSEE, un couple n’a besoin que d’une fois et demie le salaire d’un célibataire pour avoir un train de vie équivalent. Car en couple on partage les dépenses de loyer, d’électricité, de chauffage, etc. De plus, on paye moins d’impôts. Et puis tout est fait au supermarché pour deux et plus : boites, surgelés… Les plats individuels sont ainsi hors de prix ! En solo, il est donc essentiel de savoir gérer ses revenus. D’autant que vous n’avez personne pour vous renflouer lorsque vous êtes dans le rouge !
Angoisse du soir
Certes, comme pour de nombreux célibataires, certains soirs sont parfois moroses et votre solitude vous pèse… Il n’y a pas de secret pour éviter les coups de blues des soirs de semaine. D’abord, il faut savoir s’entourer d’amis, si possibles célibataires eux-aussi.
Ainsi, vous avez toujours une soirée de prévue ou quelqu’un chez qui passer à l’improviste. Et un travail plutôt prenant auquel on ajoute une ou deux activités sportives ne vous laissera pas le temps de vous ennuyer !
Enfin, n’oubliez pas que votre condition de célibataire n’est pas une règle immuable ! Vous pouvez changer de mode de vie et essayer de trouver l’âme soeur ! A vous de peser le pour et le contre !


Le célibataire nouveau est arrivé !
Pour vivre heureux, il faut vivre seul ! C'est ce que laissent entendre de nombreux magazines et autres émissions de télé. Et au vu du nombre de divorces, on se dit que le couple a du plomb dans l'aile. Mais attention, s'il existe des célibataires heureux, d'autres n'aspirent qu'à faire de nouvelles rencontres. Adepte de la vie en solo, ou à la recherche de l'âme soeur, bienvenue sur LOVEET.COM
"Je suis venu te dire que je m'en vais" chantait Serge Gainsbourg, "Voilà, c'est fini" pour Jean-louis Aubert… Car "les histoires d'amour finissent mal en général"… qui n'a jamais vécu de rupture amoureuse ? Et lorsque l'autre n'est plus là, difficile de refaire sa vie et retrouver ses repères. Mais avec quelques conseils, vous verrez que l'on peut tourner la page et repartir sur de nouvelles bases.
Rester seul ?
Qui a dit que la vie de couple était le seul modèle valable ? On peut tout à fait vivre à deux, mais chacun de son côté ! Ou mener sa vie en solo, par choix ou après une séparation. Car célibataire ne rime pas forcément avec galère ! Le point sur le bonheur sans moitié…
Comment rompre… le célibat ?
Trouver l'âme soeur, vaincre sa timidité pour déclarer sa flamme, concrétiser un coup de foudre… sont pour certains de véritables épreuves à surmonter. Mais le jeu en vaut la chandelle ! Quelques conseils pour ne pas rester éternellement seul !


Où préférez-vous faire l'amour ?
De nombreux couples aiment faire l'amour dans des lieux… plutôt insolites. Les Français par exemple se dévergondent en pleine nature ou carrément au bureau. Les Italiens eux préfèrent le sexe dans leur voiture ou sur la machine à laver ! Tour d'horizon des lieux les plus excitants…
Faire l'amour en pleine nature ou dans un ascenseur…Vous l'avez sûrement envisagé ou même déjà fait. Vous n'êtes pas seuls à chercher de nouveaux horizons… Mais quel sont les lieux les plus en vogue ?
Les Italiens et l'électroménager
Selon une enquête réalisée par une radio italienne auprès de 2000 couples, la machine à laver arriverait en tête des lieux préférés pour faire l'amour. Selon les utilisateurs, c'est lors de l'essorage que la chose prendrait tout son intérêt… Malheureusement pour ces couples, les fabricants font des machines de plus en plus stables. Dans quelques années, les vieux lave-linge risquent d'être très recherchés. Toujours selon cette étude, le garage arriverait en seconde place, suivi par un grand classique : la voiture. L'enquête ne précise d'ailleurs pas si la voiture est dans le garage… Bien placés également, on remarque : la cabine de douche, les escaliers d'immeubles ou encore les vestiaires de clubs de gym.
Les Français plutôt nature
Côté français, les lieux favoris sont différents. En effet, selon un sondage de la Sofres pour le magazine Marie Claire, réalisé auprès de 480 hommes, faire l'amour en pleine nature arrive en numéro un… des fantasmes. L'enquête ne s'attachait qu'aux désirs et ne précisait pas s'ils avaient déjà été réalisés. En deuxième position, on trouve faire l'amour au bureau. Les Français mélangeraient ainsi sans complexe travail et plaisir. Faire l'amour dans un avion est également très bien placé. Le succès du film Emmanuelle n'y est sûrement pas étranger, mais tous ceux qui ont pris l'avion savent que cela reste un fantasme difficilement réalisable. Enfin, les Français plébiscitent un grand classique : atteindre le septième ciel dans l'ascenseur.
Home sweet home
Certes, dans ce sondage, il s'agit de fantasmes. Entre les désirs et la réalité, il y a un pas difficile à franchir. Les Français osent-ils mettre en scène ce qu'ils ont en tête ?
Apparemment ils ne le font pas souvent. Dans une analyse du comportement sexuel dans l'hexagone, réalisée par l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) en 1992, le problème du lieu était évoqué. La question posée à plus de 20 000 personnes portait sur l'endroit ayant hébergé leur dernier rapport sexuel. Résultat : 95 % des gens avaient fait l'amour… chez eux ! Pour les autres, environ 2 % avaient préféré l'hôtel (l'enquête ne précise pas s'il s'agissait là de relations extraconjugales). Enfin, un peu moins de 2 % avaient opté pour la voiture. Remarquez que cette enquête avait été réalisée en hiver…
Goût du risque
Comment expliquer cet engouement pour des lieux insolites chez les couples ? Car il est clair qu'un lit est certainement plus confortable qu'un ascenseur ou un avion ! La recherche d'aventure, l'excitation provoquée par le risque, la volonté de briser la monotonie ou encore une dose d'exhibitionnisme peuvent certainement être évoquées. Sans oublier ceux qui n'ont pas forcément d'alternative, notamment les jeunes encore chez leurs parents. Si l'envie de faire l'amour en pleine nature ou dans un lieu public vous taraude, assurez-vous tout de même de ne pas vous faire surprendre : cela peut vous coûter jusqu'à un an d'emprisonnement et 15 000 €uros d'amende…


Lieu de drague : les soirées étudiantes
Obsolète depuis quelques années (émancipation de la femme + castration de l’homme = adulation quasi fanatique de la notion de couple et de fidélité), la drague reste encore l’une des activités favorites d’un bon nombre d’étudiants. Pour preuve, allez donc faire un tour du côté des toilettes. Les petits mots coquins, suivis du numéro de téléphone de l’auteur, pullulent sur les murs et les portes, malgré les couches successives de peintures. Ni les peintres excédés, ni les bonnes âmes choquées par tant de propositions indécentes n’y mettront un terme. Parce qu’« il faut avoir souvent aimé pour comprendre qu’on aime qu’une fois » (Cazeneuve), la drague a encore de beaux jours devant elle. Encore faut-il savoir comment s’y prendre et éviter les pièges...
¦ La cible : la population estudiantine dans son ensemble (moins les acharnés, en train de se faire virer de la BU pour cause de fermeture alors qu’ils n’ont pas fini de remettre leurs notes au propre).
¦ À faire : tenter le tout pour le tout. S’il y a bien un moment pour commencer sa collection de numéros de portable (et plus si affinités...), c’est bien lors de ces soirées, où, généralement, quels que soient l’âge et le sexe, tout le monde se lâche !
¦ L’erreur fatale : se mettre la tête tellement à l’envers que vous emballez le videur ou, au choix, que vous vous réveillez le lendemain, la tête dans le caniveau, en serrant affectueusement le cadavre d’une bouteille.

Lieu de drague : la cafet’

La cible : c’est le rendez-vous incontournable de ceux et celles qui, il y a encore 5 minutes, se préparaient à aller en amphi, et qui, 2 h après, ont toujours les fesses scotchées aux sièges de la cafétéria, devant un jeu de tarot et une tasse de café froid.
¦ À faire : loin de nous l’idée de vous encourager à sécher... seulement, pour les rencontres, rien de mieux que d’y squatter pendant les heures de cours. La cafèt’, c’est un petit monde tranquille, peuplé d’habitués qui se connaissent et se reconnaissent, parmi les allées et venues des étudiants stressés. Le but est donc de se faire accepter par cette communauté. Il vous suffira d’apporter quelque chose qui leur parle : un jeu de tarot, un journal subversif, un gâteau d’anniversaire, les sujets des prochains partiels... et le tour est joué !
¦ L’erreur fatale : trop squatter la cafétéria ! Car, en dehors des habitués, vous ne connaîtrez personne d’autre. Difficile de draguer, dans ces conditions. Pire ! Vous serez vite catalogué de minable inculte (vous êtes quand même dans un lieu de savoir) qui n’a pas de vie en dehors (l’insulte suprême). À manier avec précaution, donc...

L'amour est-il plus fort que la distance ?
Loin des yeux.
Vous avez trouvé l'âme soeur, mais elle habite à l'autre bout de la France. ou de la Terre ! L'amour est-il plus fort que la distance ? Quels sont les risques et les avantages d'une relation à des centaines de kilomètres ?
Vous l'avez rencontré en vacances et c'est l'amour de votre vie. Problème : il habite à 800 km ! Votre relation peut-elle résister à cet éloignement ?
La distance : un avantage !
Qui a dit "loin des yeux, loin du coeur" ? Au contraire l'éloignement dans une relation peut parfois rendre celle-ci beaucoup plus stable et plus intense. Les avantages sont nombreux :
Pas d'usure ! L'éloignement entretien la flamme : on guette un signe de l'autre et on attend avec impatience les lettres, les coups de fil, les rencontres. La joie des retrouvailles est toujours présente, car les instants de complicité sont rares.
Finie la routine ! Lorsqu'on ne se voit pas en permanence, il n'y a pas d'habitudes de couples qui s'installent. Chaque rendez-vous est l'occasion d'une mini-redécouverte et les sujets de conversation ne sont jamais épuisés !
Pas de contraintes ! Vous menez votre petite vie de célibataire chacun de votre côté. Pas la peine de vous justifier si vous découchez une nuit. Inutile de ranger vos chaussettes tous les soirs !
Finies les disputes ! Vous ne voyez pratiquement jamais l'autre sous son mauvais jour. Vous vous voyez si peu qu'il n'est pas question de tout gâcher avec des critiques ou des désaccords. Vous n'avez pas le temps de vous disputer et puis vous êtes si heureux de vous voir.
Le revers de la médaille.
Bien sûr, l'éloignement n'a pas que des avantages. Quelques aspects de votre relation peuvent souvent gâcher une belle histoire :
Illusions. Cet éloignement peut vous empêcher de connaître réellement votre conjoint. Vous ne connaissez pas réellement ses défauts en ne le voyant qu'une fois par semaine. Bien sûr, vous pouvez considérer cela comme un avantage : il ne connaît pas les vôtres non plus !
Mauvaises habitudes. Cette vie de couple est quasiment une vie en solo. Vous risquez de développer un comportement de célibataire endurci. Difficile ensuite de vivre en couple, avec votre conjoint(e) actuel ou un autre.
Absence pesante. La distance est aussi synonyme d'absence. Le conjoint n'est pas là quand on en a besoin. En cas déprime, un coup de téléphone réconforte moins qu'un câlin.
Savoir être à l'écoute de l'autre
Dans une telle relation, il est essentiel de toujours rester à l'écoute de l'autre pour ne pas passer à côté des signes de lassitude ou des coup de blues. Le meilleur moment pour "prendre la température" du couple est quelques heures après les retrouvailles, une fois l'euphorie passée. Si vous avez l'impression que les sentiments sont moins présents, il est peut-être temps d'envisager un autre mode de vie !
Et n'oubliez pas que pour entretenir la flamme, il est important de monter des projets, d'avoir des buts en commun à court ou moyen terme. Ces petites échéances et ces réalisations vous permettront de garder un contact fort.
Equipez-vous !
L'arrivée des nouvelles technologies peut vous permettre d'améliorer vos relations. Vous connaissez bien sûr le téléphone. Mais les mails vous permettront plus sûrement de garder le contact à moindres frais. Si vous possédez tous deux un ordinateur, n'hésitez pas à vous équiper d'un logiciel de dialogue en direct (IRC, ICQ.) qui permet des conversations quasi-instantanées.
Enfin, pour ceux qui ont un budget plus important, l'achat d'une webcam peut s'avérer judicieux. Les plus téméraires investiront dans les gadgets promis par le cybersexe. Plus sérieusement, n'oubliez pas les lettres d'amour papier : une missive enflammée est toujours appréciée !


L’amour insolite ou comment faire quand on habite chez ses parents !
Constatation : il n’est pas évident d’assouvir tous ses désirs quand on habite chez ses vieux ! À moins d’expédier la partie de jambes en l’air en deux minutes chrono pendant que les parents sont partis chercher le pain (adieux les préliminaires), en enfermant le crapaud dans un placard (vous savez, la petite sœur qui glousse en vous observant avec ses yeux globuleux, cachée derrière la porte !), il ne vous reste plus qu’à déserter le domicile familial et tenter des lieux plus ou moins saugrenus où satisfaire vos envies coquines.
- Les joies de la nature
Ne dit-on pas que la nature fait bien les choses ? Bien peu d’adages ne sonnent aussi juste que celui-là quand une envie irrépressible de SEXE vous prend, là, maintenant, tout de suite. Bien entendu, quand on habite en ville, les petits coins d’herbe sont souvent surexposés et vite surexploités, mais, enfin, faisons fi de ces quelques considérations et laissons-nous entraîner par la beauté et le mystère de la nature. D’autant plus qu’il y a l’embarras du choix : la forêt, les parcs, les champs, les dunes, la plage... Justement, si 27 % des français préfèrent faire l’amour sur la plage (voir encadré), ce n’est pas que pour son côté archi-romantique, voire cliché à mort (l’océan, le soleil couchant, vos deux corps qui se mêlent et s’emmêlent...). La plage est également un lieu public fort pratique pour batifoler quand on partage la caravane avec ses parents, le crapaud et sa meilleure copine... Seulement voilà, il y a un hic ! Vous en connaissez beaucoup de plages désertées par les vacanciers en plein mois d’août ? Nombreux sont ceux qui connaissent ce bon plan. Entre les couples qui ont également repéré la petite crique isolée, les promeneurs du soir et les colonies de scouts chantant autour d’un feu (youkaïdi...), votre sanctuaire peut rapidement se transformer en boulevard. La solution ? Dénicher un endroit difficile d’accès, mais pas trop inaccessible quand même. Votre but est de décourager les plus téméraires, pas de vous retrouver sur les rotules après 3 heures de marche.
Que vous soyez dans un bois, dans un champ ou sur une plage, il est une règle essentielle à ne pas oublier : la serviette ou la couverture. Et SVP, pas un vulgaire bout de tissu ! Choisissez la suffisamment grande pour contenir vos deux corps. Il n’est rien de plus désagréable que de sentir le sable, les épines de pin ou le foin pendant vos ébats passionnés. Ca râpe, ça gratte, bref de quoi gâcher ce moment de folie érotique !
Enfin, l’eau est un élément propice à toutes vos envies. Mer, piscine ou jacuzzi, les solutions aqueuses ont la côte. Encore faut-il prévoir le coup et porter le vêtement adéquat. Mesdemoiselles, bannissez le maillot une pièce au profit d’un bikini. Bien plus sexy et terriblement pratique ! Je ne vais pas vous faire un dessin...
- En voiture !
Au rayon des valeurs sûres, c’est sans hésiter la voiture qui arrive en tête de liste. Sur le capot encore tiède (en été) ou dans l’habitacle douillet du véhicule (en hiver), cette fois-ci, les aléas de la météo ne vous empêcheront pas de passer à l’action. D’autant plus qu’au bout de quelques minutes, une inévitable et secourable buée vous cachera des regards des éventuels passants. Reste que force est de constater que tous les véhicules ne sont pas adaptés pour de telles manœuvres charnelles.
Pour commencer, les Smarts ou autres petits gabarits sont très vivement déconseillés car le plus intéressant pour faire l’amour dans une voiture, c’est encore la banquette arrière. Dans un habitacle inconfortable, vous risqueriez de vous emmêler les jambes et de prendre (ou donner) un coup de boule à chaque mouvement un peu brusque ! Si vous avez le choix, préférez donc les voitures larges et profilées. Dernière précision : il est conseillé de nettoyer préalablement la voiture sous peine de se retrouver affublé de miettes de pain collées aux fesses…

- Le 7e ciel
Classique parmi les classiques : l’ascenseur. Comme tous les espaces clos, l’ascenseur favorise le désir, à moins de souffrir de claustrophobie. Celui qui n’a jamais imaginé de scénarios plus érotiques les uns que les autres lors de cette "montée au 7e ciel", jette la première capote, euh pardon, la première pierre ! Bizarrement, dans les films hollywoodiens, il y a toujours un gros bouton "Arrêt d’urgence" qui ne sert qu’à arrêter l’ascenseur en cas de désir sexuel soudain et insurmontable. En France, on a des films d’art et d’essai et des interphones en cas d’urgence… Dommage ! Alors, à moins d’être ultra rapide, genre le Lucky Luke du sexe, qui tire plus vite que son ombre, choisissez le bon endroit. Dans certains ascenseurs, vous n’avez qu’à entrouvrir les portes intérieures lors de l’ascension pour arrêter la bête entre deux étages. Attention cependant de ne pas bloquer le système pendant trop longtemps, pour ne pas courir le risque de voir débarquer à tout moment un réparateur zélé.
Autre variante, les cages d’escalier. Évitez cependant les heures de pointe !

Dans une cabine d’essayage (essayez le rayon lingerie...), dans les toilettes de la fac, au fond de l’amphi ou dans une salle de cours, les alternatives au domicile parental sont sans limite, sinon celle de votre imagination. Mais il y a deux impératifs à ne pas oublier. D’abord, la capote. On ne répétera jamais assez qu’il suffit d’un moment d’égarement pour se voir à jamais condamné... Et sachez, pour finir, que la loi n’a que faire de vos problèmes de manque d’espace et que batifoler dans un lieu public peut vous coûter jusqu’à 15 000 € d’amende !

Sondage :
Et si vous aviez le choix ?
D’après l’étude des pratiques et comportements sexuels menée en 2001 par Durex, il apparaît que 3 français sur 10 aimeraient faire l’amour sur une plage, 21 % dans un jacuzzi ou une source chaude et 10 % en forêt. Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à préférer la plage (33 % contre 22 %), les hommes étant plus attirés par l’avion (13 % contre 5 % des femmes). Les 16-20 ans sont les plus nombreux à préférer la voiture.


Amour : tout se joue dès le départ !
Aventure d'un soir ou amour d'une vie, la rencontre est décisive. Tout se joue dès le départ ! Pour masquer la peur d'aimer, nous mettons souvent en place des stratégies de fuite. Décodage et conseils pour surmonter les obstacles et démarrer du bon pied cette nouvelle aventure !
Vous venez de le (la) rencontrer… le temps s'arrête, c'est lui, c'est elle ! Qu'elle dure une minute, une vie, une nuit, la rencontre est magique. Au-delà de la séquence émotion, quand on rencontre l'autre on se raconte toujours une histoire... Les comportementalistes le disent : "c'est lors du premier contact que se mettent en place les ferments de l'idylle". "Une rencontre, c'est toujours une part de soi qu'on retrouve dans l'autre", soutient Catherine Bensaïd, psychanalyste. Bref, tout se joue dès le départ et surtout les stratégies inconscientes pour masquer la peur d'aimer. La rencontre est bouleversante. S'engager avec quelqu'un c'est renoncer à d'autres possibles : on en veut forcément à celui qu'on aime explique le psychanalyste Samuel Lepastier. Chacun à son insu développe une stratégie de fuite. Voici quelques comportements types, ce qu'ils cachent et surtout comment y remédier !
Vous partez battu d'avance
C'est terrible les idées qui vous passent par la tête dans l'attente du prochain rendez-vous. Vous vous trouvez affreux, inintéressant, et l'autre a sûrement mieux à faire qu'à rappeler quelqu'un d'aussi insignifiant que vous.
L'avis du psy : Ce phénomène n'épargne personne. Et plus souvent qu'à leur tour ceux qui souffrent d'un manque de confiance en eux, d'une peur de le décevoir. En l'absence de l'élu, le monologue intérieur s'accentue. Il se nourrit la plupart du temps de pensées négatives.
Pour y remédier : cultivez l'estime de soi. Il suffit de repérer les propos tristes et de les refuser énergiquement. Comment ? En vous munissant d'une feuille de papier et d'un stylo. Vous y inscrivez dans une colonne toutes les phrases du type "je ne lui arrive pas à la cheville", dans l'autre, une qualité particulière.
Quelque chose, qui vous rend unique.
Vous êtes porté à l'idéaliser
Il est merveilleux, tendre, galant. Bref il est parfait, vous venez de rencontrer la perle rare, l'homme ou la femme idéal. Vous êtes faits l'un pour l'autre et vous le clamez haut et fort.
L'avis du psy : L'état amoureux idéalise l'être aimé. Au début d'une relation, on projette nos fantasmes de bonheur sur lui. Vous ne l'aimez pas lui, mais l'image que vous en avez. Il faut savoir que, après l'illusion, vient la désillusion. Dès que le train-train quotidien le révélera tel qu'il est vraiment, vous serez tentée de le quitter. Persuadée qu'il a changé.
Pour y remédier : évitez l'éblouissement du tout début ! Pour cela, faites la part entre la vérité et votre imagination. Quelles sont ses qualités ? Est-il drôle, ou bien riez-vous dès qu'il ouvre la bouche ? Sans pour autant pointer ses défauts pour les lui reprocher, prenez conscience des petits travers qu'il pourrait améliorer…
Vous êtes un dépendant amoureux
Vous êtes prêt(e ) à tout pour gagner ses faveurs. A plaquer vos amis, à changer toutes vos habitudes... resto, ciné, look, vous laissez l'élu décider de tout.
L'avis du psy : Vous êtes un dépendant amoureux et vous vous oubliez au profit de votre partenaire. Ses besoins et ses désirs sont plus importants. Au coeur du problème, la difficulté d'être seul. C'est quand on fait tout pour s'adapter au désir de l'autre, qu'on risque le plus de le perdre.
Pour y remédier : prenez le risque de déplaire pour pouvoir plaire. A l'origine de cette idylle, ce sont bien vos qualités qui lui ont plu. Donc cultivez votre personnalité. Continuez vos cours de tango ou d'italien… Et entraînez-vous à sortir sans lui !
Une fois passée cette étape de la rencontre, à vous d' entretenir la flamme pour prolonger cette magie et préserver ce lien unique qui vous unit…
Comment faire durer le coup de foudre ?
Le coup de foudre, cela existe. Il touche en majorité les femmes. Mais voilà, pour transformer cet instant magique en relation durable, il faut savoir dépasser peurs et interrogations. Explications et conseils avec Marie-Odile Steinman, psychologue.
Vous avez tendance à idéaliser
Merveilleux, tendre, galant. Bref vous venez de rencontrer le ou la conjoint(e) idéal(e). Aveuglé par l’amour, vous avez tendance à idéaliser l'être aimé et à projeter vos fantasmes de bonheur sur lui. Le piège ? Ne pas le voir tel qu'il est vraiment mais tel qu'on le rêve. Or personne n’est parfait, et dès que le train-train quotidien s’installe, c’est la déconfiture…
L’avis du psychologue : Pour construire une relation à long terme, faites la part entre la réalité et les fruits de votre imagination. Quelles sont ses vraies qualités ? Est-il (elle) réellement drôle ou riez-vous dès qu'il (elle) ouvre la bouche ? Sans pour autant pointer ses défauts, prenez conscience des petits travers à améliorer.
Vivez au présent
Sous le charme, il ou elle vous invite à dîner aux chandelles... Tout à coup vous lui confiez combien votre ex détestait ce genre d'endroit. Et voilà que vous lui racontez votre vie par le menu. Classique ! Inconsciemment, vous déposez votre passé sur la table pour le (la) tester. Pire, vous cherchez à le (la) faire fuir et échapper ainsi à une nouvelle relation qui vous fait peur. Vous pouvez aussi vous projeter dans le futur et évoquer vos prochains week-end en amoureux, les beaux enfants que vous aurez…
L’avis du psychologue : Vous ne vivez pas le moment présent. Reprenez contact avec votre partenaire. Plongez-vous dans le monde des sensations : attrapez son regard. Ecoutez ce qu’il (elle) vous dit !
Prenez confiance en vous
Vous venez de rencontrer l’âme soeur, et vous devriez nager dans le bonheur ! Pourtant, des idées plus noires les unes que les autres vous passent par la tête dans l'attente de la prochaine rencontre. Vous vous trouvez laid(e) et sans intérêt. Cela s'appelle le monologue intérieur. Il se nourrit bien souvent de pensées négatives et se manifeste en l'absence de l'élu(e).
L’avis du psychologue : Pour y remédier, il suffit de repérer les propos négatifs et de les refuser énergiquement. Par exemple, inscrivez dans une colonne toutes les phrases du type : je ne lui arrive pas à la cheville, et dans l'autre, une qualité particulière, quelque chose qui vous distingue : une patience d'ange, un don pour la cuisine, l'amour des belles choses…
Cultivez votre personnalité
Vous êtes prêt(e) à tout pour gagner ses faveurs : plaquer vos amis, changer vos habitudes... Vous faites partie des dépendants amoureux et vous vous négligez au profit de votre partenaire. Ses besoins et ses désirs sont plus importants que les vôtres. Le plus souvent, la personne qui adopte cette attitude pense qu’ainsi l’autre l’aimera plus.
L’avis du psychologue : A long terme, ce mode amoureux vous poussera à partir pour mieux vous "retrouver". Ce sont vos qualités qui lui ont plu et sont à l'origine de cette idylle. Alors cultivez votre personnalité. Prenez l'habitude d’affirmer vos sentiments et vos véritables aspirations.
Sachez débuter une relation amoureuse !
Coup de foudre réciproque ou lent jeu de séduction couronné de succès, vous venez de débuter une relation amoureuse. Ces premiers moments partagés sont très importants. Ils vont décider de l’évolution et de la durée de votre histoire. Alors, comment gérer ces instants ?
La rencontre amoureuse a de nombreux visages : elle peut être fortuite ou logique, elle peut avoir lieu au coin de la rue ou à l’autre bout du monde. Quoi qu’il en soit, elle va changer le cours des choses, bouleverser notre "train-train" quotidien. Mais la "vraie" rencontre, celle qui dépasse le flirt de quelques jours, est un lent processus qui, pour se développer favorablement, nécessite la traversée de plusieurs étapes.
Pour qu’une rencontre soit possible...
Contrairement aux idées reçues, le "coup de foudre" est plutôt rare. Mais pour qu’un simple croisement entre deux personnes prenne la tournure d’une rencontre, il faut qu’il y ait une "révélation" : un regard, un geste, une façon d’être qui attire notre attention et provoque une émotion. Un tel événement ne peut se produire que si les deux protagonistes y sont disposés, prêts à saisir l’occasion de cette ouverture, prêts à l’échange et au dialogue. Le plus souvent, ce ne sont pas les occasions qui font défaut mais la disponibilité ! Sans ouverture au monde extérieur, sans le désir de combler ce qui nous manque, il ne peut y avoir rencontre !
Ce n’est toutefois pas suffisant, car comme l’écrit Boris Cyrulnik : "je ne peux rencontrer que ceux qui portent sur eux des signes au préalable inscrits au fond de moi". Pour que l’autre accroche votre regard, il doit porter en lui quelque chose qui vous ressemble ou qui correspond à votre attente.
Ainsi, le double miracle de la rencontre amoureuse, c’est d’une part d’être deux dans le même état d’esprit au même instant ; d’autre part d’éprouver une affinité particulière l’un pour l’autre. Si tel est le cas, il y aura "choc amoureux".
Le rêve amoureux
Le sort en est jeté ; un autre a fait irruption dans notre vie, un autre encore inconnu et donc auréolé de tous les possibles ! Aucune limite ne s’impose encore à notre imaginaire et notre petit cinéma intérieur peut jouer sans relâche. Nous sommes submergé d’émotions, de la béatitude à la terreur en passant par la jubilation, le doute et l’angoisse. C’est le jeu du "tu pensais cela, toi aussi, c’est incroyable !" ou "tu es bien celle, celui, que j’espérais", moments magiques où pointe néanmoins le malentendu, car on ne sait encore rien de l’autre, finalement. Le risque c’est d’être tout à fait aveugle et de projeter sur lui, sans une ombre de discernement, notre monde intérieur, nos rêves, nos attentes, nos fantasmes. Or, lorsque la réalité reprend ses droits, cela bouscule inévitablement nos scénarios intérieurs. L’autre se trouve confronté à l’image que l’on s’était fait du partenaire idéal. C’est le temps du désordre, de la remise en cause. La déception peut parfois aboutir à la rupture.
Le temps du désordre
La confrontation peut s’avérer déconcertante car elle dérange notre quotidien : "jusqu’où puis-je laisser déranger mes habitudes, ma façon de faire et de penser ? Jusqu’où puis-je accepter qu’un tourbillon d’inconnu et de nouveauté vienne me déstabiliser" ? C’est l’époque de tous les dangers : c’est l’ouverture ou l’impasse (voire même le "clash"). Tout dépend de nos capacités à traverser ces turbulences en nous y retrouvant suffisamment pour accueillir l’autre tel qu’il est et réviser peu à peu notre point de vue de l’existence.
Inévitablement, la rencontre amoureuse ébranle notre forteresse intérieure, et nous pousse à la nouveauté, au changement. Car une fois passé ce cap, le jeu en vaut souvent la chandelle !


Rencontres online : manuel de survie !
Internet est devenu le lieu branché pour draguer et les sites de rencontres se multiplient. Caché(e) derrière son écran, en quelques clics, on peut prendre le profil d'un apollon brésilien, dansant comme un dieu et parlant douze langues, devenir une sirène d'1 mètre 80, folle d'antiquité et de voyages… A moins de préférer rester soi- même…
Prêt(e) à trouver l'élu(e) de votre coeur ? Jetez-vous à l'eau, ils (elles) sont des millions à vous attendre. C'est simple : on s'inscrit, on surf pour découvrir les profils et les photos de ses prétendants, on s'envoie des petits mots de présentations soft comme dans la vraie vie… ou on se laisse aller à du plus osé ! Après tout, cela n'est que virtuel… au début !
Mode d'emploi !
En quelques clics, on remplit une fiche renseignements généralement assez complète.
On s'y décrit physiquement (taille, couleur des yeux, poids…), on donne quelques renseignement sur son style (BCBG, classique, sport…), son niveau d'études, ses loisirs, ses hobbies… Certains sites sont plus curieux que d'autres, mais vous n'êtes pas obligé de répondre aux questions de revenus, de religion… Evitez les pseudos trop suggestifs, qui en disent plus longs sur votre personnalité que tout ce vous avez décrit par ailleurs.
Mesdames, de nombreux hommes vous écriront immédiatement en vous laissant leur adresse e-mail et leur numéro de téléphone. Sachez qu'en leur répondant directement votre adresse sera également visible. A éviter. Mieux vaut continuer à passer par le site de rencontres qui a le mérite de protéger vos coordonnées.
Si on vous fixe un rendez-vous, choisissez un lieu public, avertissez des amis de cette sortie et disposez de votre propre moyen de transport. Sans être parano, soyez prudente !
Ah, l’amour !
Cupidon vient de vous décocher sa flèche ? A moins que vous ne soyez encore à la recherche de l’âme soeur ou en couple depuis quelque temps déjà ? Dans tous les cas, l’amour est au coeur de vos préoccupations… Comment faire durer un coup de foudre ? Existe-t-il des trucs pour entretenir la passion ?
Déclarer sa flamme
En amour, les premiers pas sont souvent les plus difficiles ! Trouver l’âme soeur, vaincre sa timidité pour déclarer sa flamme, concrétiser un coup de foudre… sont pour certains de véritables épreuves. Mais le jeu en vaut la chandelle ! Quelques conseils pour ne pas rester éternellement seul !
Amour : démarrez du bon pied !
Les premiers temps d’une relation sont très importants. C’est le moment de la découverte de l’autre, de la recherche d’un mode de fonctionnement a deux, d’un nouvel équilibre. Quelques conseils simples peuvent permettre de transformer un coup de foudre en flamme amoureuse, une passion dévorante en union structurante…
L’amour en vacances
La période estivale est synonyme de liberté du corps et l'esprit. Les vacances sont souvent riches en aventures… sentimentales. Mais votre idylle est-elle faite pour durer ? Et avez-vous pensé à vous protéger ? Pour éviter de bien mauvais souvenirs, que vous soyez naturiste ou non, il est parfois préférable de sortir couvert ! Petit guide pour des jours ensoleillés !
Les ennemis de l’amour
Routine, manque de dialogue, argent… peuvent gâcher la relation amoureuse la plus stable. De la communication à la gestion de votre compte.
Les secrets du sentiment amoureux
Quand les scientifiques se penchent sur le sentiment amoureux, ils font parfois des découvertes étonnantes. Alchimie du coup de foudre, perceptions déformées par les émotions, dessous de la séduction… petit tour d’horizon des principales découvertes sur le mystère le mieux gardé de la nature. Pour mieux comprendre, avant de se laisser totalement aller !


Amours et Rencontres
Les nouveaux lieux de la drague

Manque de temps, timidité… Pas facile de trouver l'Amour avec un grand A ! Mais aujourd’hui, de nouvelles solutions existent, à commencer par les rencontres en ligne. Car Internet devient le lieu privilégié de toutes les idylles naissantes. Dating et autres soirées pour célibataires ont aussi un succès grandissant. Sans parler de la séduction "banale" au bureau ou en vacances. Découvrez notre guide des nouveaux moyens pour coeurs esseulés et nos conseils séduction pour enfin rencontrer l’âme soeur…
Trouver l’amour sur la toile
Oubliez les vielles méthodes de drague et découvrez les rencontres d'un 3e type… sur Internet ! Chat, forum, mail… ces nouveaux rendez-vous du coeur permettent-ils de trouver l'âme soeur ? Quels sont les sites les plus fiables et sérieux ? Quels sont les risques et les travers de ces nouveaux moyens de séduction ?
Qui sont les dragueurs du Web ?

Un internaute sur quatre surfe sur des sites de rencontres en ligne ! Et les 18 millions de Français esseulés sont de plus en plus nombreux à chercher l’amour au bout de la souris. Mais qui sont ces dragueurs de la toile ? Que recherchent-ils ? Est-ce réellement différents de la séduction "dans la vraie vie" ? Petit tour d’horizon de cette nouvelle quête de quête de l’âme soeur.
Il y a 18 millions de célibataires en France. Et le nombre de personnes vivant seul a doublé depuis les années 60. Elles seraient un peu moins de 8 millions aujourd’hui. Rien qu’a Paris la situation est assez incroyable : un appartement sur deux serait occupé par une personne seule !
Un succès grandissant
En Europe, 35 millions de personnes surfent sur les sites de rencontre. Cela représenterait un célibataire sur quatre. Mais comment expliquer ce succès ? D’abord, il y a certainement la crise des rencontres : de moins en moins de temps, moins de lieux et d’occasions, difficile aujourd’hui de rencontre l’âme soeur. Le web présente ainsi un avantage indéniable : il permet de se connecter 24 h/24, et de rencontrer 10 ou 100 fois plus de personnes que le café du coin ou le bal de quartier. Mais l’avantage principal est certainement la possibilité de se connaître avant de se rencontrer. On inverse ainsi l’ordre naturel : on décide de rencontrer physiquement la personne lorsque l’on pense avoir avec elle des atomes crochus, au lieu d’aborder quelqu’un puis de découvrir si on a des points communs… et comme le souligne le sociologue Pascal Lardellier, "prendre un râteau virtuel est quand même moins grave émotionnellement parlant !
Le célib’ type
Un site de rencontre, premier site mondial, a cherché à évaluer le profil des célibataires virtuels. Et le résultat permettait de dégager des tendances communes. D’abord, 80 % recherchent une relation stable et durable. Très peu recherchent l’aventure d’un soir. Ils sont plutôt citadins, mais c’est surtout le reflet de la couverture internet. Il y a 60 % d’hommes et 40 % de femmes. 55 % ont 30 ans et plus et 74 % n’ont pas d’enfant. Sur LOVEET les habitués sont plus jeunes (et plus volages ?). En tout cas, comme pour les lieux de rencontres, les célibataires du web vont choisir leur site en fonction de leurs désirs…
La nouvelle "Love Attitude"
Une grande enquête européenne, menée par l’Institut britannique "The Future Lab" a cherché à évaluer ces nouveaux comportements amoureux, ces tendances dans les domaines des rencontres. D’après les résultats, on peut distinguer sur le web comme dans la "vraie" vie, plusieurs tendances en la matière :
Les néoromantiques
Eh oui, il y a un retour du romantisme. Car si les "aventuriers du sexe" telle que Catherine M. et autres experiences sexuelles exotiques font la une, c’est l’amour et les sentiments qui semblent revenir. La Saint-Valentin a la côte, et 8 personnes sur 10 croient au coup de foudre. Et si l’on interroge les célibataires du web, ils sont persuadés qu’ils peuvent tomber amoureux après un simple échange de mail.
Les alter-ego
Contrairement au vieil adage, les extrêmes ne s’attirent pas : au contraire, les gens ont tendance à rechercher quelqu’un comme eux, un reflet dans le miroir, un alter ego. D’ailleurs sur le web, l’une des premières questions va être "quel est le dernier livre que tu as lu" ou "le dernier film que tu as vu". Car comme le souligne Pascal Lardellier "pour s’aimer, il faut partager les mêmes origines.. et les mêmes horizons". Les princes qui épousent des bergères, ça n’existe que dans les contes de fée !
Les stratèges
Certaines personnes ont besoin de rapidité et d’efficacité, y compris en amour. Ils vont organiser leurs relations amoureuses de A à Z, car ils n’ont pas de temps à perdre. Ils mettent au point une stratégie, un plan d’action, un projet précis pour rencontrer l’âme soeur et se donnent les moyens de s’y tenir. C’est un peu à l’image des speed-dating : on planifie la rencontre, et si l’étincelle ne vient pas, on passe au suivant ! Ils veulent rentabiliser au maximum leur inscription sur les sites de rencontre. "Cette rencontrophagie, et ce zapping relationnel sont liés à l’évolution de notre époque, à l’individualisme grandissant" souligne Pascal Lardellier. Une sorte de consommation des rencontres et de la relation.
Les divorcés "Arc-en-ciel"
Il y a de nombreux célibataires d’environ 50 ans, qui sont la conséquence de l’augmentation des divorces. Ceux-ci ont décidé de se "refaire". Ils veulent en quelque sorte rattraper le temps qu’ils pensent avoir perdu, souvent après des années de vie de couple. "Hors circuit" depuis longtemps, ils ont un peu perdu l’habitude de la rencontre et des premiers pas (ce n’est pas comme le vélo, ça s’oublie !). Les sites de rencontre sont alors le moyen de se remettre dans le bain !
Le celibatifole
Certains célibataires, et notamment des femmes, ne veulent pas s’engager dans une relation stable. Ils ou elles préfèrent garder un réseau d’amis et de relations, plutôt que de se lier avec la même personne durablement. D’ailleurs, cela semble être une tendance : 37% des célibataires hommes et femmes déclarent avoir des relations sexuelles une fois par semaine !
Comme dans la vie !
Et comment cela se passe sur la toile ? Il est vrai que les rencontres en ligne vont permettre de gommer les timidités et autres phobies sociales, pour permettre e de discuter plus librement. Mais globalement, il existe une forte similitude avec la vraie vie. On trouvera des séducteurs qui vont "sauter sur tout ce qui bouge", des gens renfermés qui ne se dévoileront qu’aux plus persévérants, etc. Internet va peut-être accélérer en fait la chronologie de la rencontre. On abordera plus vite, on va plus vite à l’essentiel et on le dit tout de suite si ça ne va pas. Et contrairement aux croyances, les gens ne mentent pas tant que ça. Car les mythomanes sont très vite démasqués…
Et l’efficacité de ces rencontres ? Les responsables des sites sont plutôt évasifs. Car comme ils le reconnaissent, lorsque les célibataires rencontrent l’âme soeur, ils ne reviennent pas le clamer sur les sites ! ue site de rencontres en ligne lui déclare recevoir une centaine de mail chaque mois de personnes ayant rencontré l’âme soeur grâce à leur site. Ce site a d’ailleurs lancé un observatoire su célibat, qui devrait notamment permettre d’y voir plus clair et préciser le profil de ces e-celibataires et le succès des rencontres en ligne.


Les Sites de Rencontres en ligne
dix huit millions de célibataires en France. Plus de 150 millions en Europe. Le Business des sites de rencontres est florissant. Ce qu'il faut savoir avant de cliquer.
Les sites de rencontres sont-ils encadrés par la loi ?
Absolument, le code de la consommation rappelle que le site doit respecter une obligation générale d'information sur les prestations offertes et sur le prix des services. La loi informatique et libertés sur la vie privée et le traitement des données personnelles s'applique également aux gestionnaires des sites. Ceux-ci doivent notamment informer les candidats sur la nature des données collectées (apparence physique, valaurs morales et personnelles, centre d'intérêts) et sur les organismes qui pourront consulter ces informations.

Qui est responsable des contenus en ligne des sites ?
Tout site de rencontres étant un service de communication audiovisuelle, un directeur de publication est responsable du contenu en ligne, par exemple s'il y a diffusion de propos racistes ou diffamatoires.

Qui vérifie les informations collectées et données par les internautes?
Personne, car l'exactitude des informations n'est pas vérifiable et les portails n'ont pas d'obligation de résultat ni même de moyens à l'égard des candidats. Lorsque vous vous inscrivez sur un site de rencontres, vous adhérez aux conditions générales du site qui s'exonère de toute responsabilité en cas de dommages résultant d'une annonce ou d'une rencontre préjudiciable. C'est donc à vous d'être vigilant et d'exercer votre sens du discernement.

Les sites annoncent plusieurs milliers ou millions d'inscrits.
Comment vérifier ?
C'est impossible. Souvent, le résultat est artificiellement gonflé par le nombre de personnes qui ont simplement consulté le site.

Je me suis inscrit sur un site de rencontres en ligne qui a disparu depuis.
Que puis je faire ?
Malheureusement rien. Mais si un grand nombre d'usagers a été grugé, vous pourrez dans ce cas saisir la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la repression des Fraudes.

Que se passe-t-il à la fin de ma période d'abonnement ?
suis-je automatiquement réabonné ?
Absolument,si vous ne demandez pas explicitement l'annulation de votre abonnement, vous serez automatiquement réabonné pour une même période, trois mois, six mois voire un an et vous devrez alors acquitter le même forfait. Mais sachez que sur LOVEET.COM ce n'est pas le cas, vous n'êtes pas automatiquement réabonné, libre à vous de poursuivre votre abonnement.Vous restez ainsi libre de vous réabonné, quand vous le souhaitez.



N’ayez plus peur de l’amour ...
Il (elle) vous a plu au premier regard, mais impossible de faire un pas vers lui (elle)… Il (elle) est venu(e) vous parler, mais vous n’avez pas réussi à articuler un seul mot… Comment réussir à trouver l’âme soeur quand la timidité est plus forte que l'amour ?
Que cela s'appelle timidité, anxiété sociale ou peur des autres, c'est toujours la même chose : face à l'être qui pourrait vous rendre le plus heureux, vous rougissez, vos mains deviennent moites ou tremblent. Vos propos sont décousus ou vous bégayez. Un malencontreux ballonnement intestinal s'empare de vous, vos yeux s'égarent…
Assez des rendez-vous ratés !
Certains timides se réfugient dans le silence. D'autres, sans oser se décommander, ne viennent pas aux rendez-vous fixés avec l'être aimé, arrivent trop tard ou tombent malade. La difficulté de rencontrer quelqu'un qu'on aime et dont on voudrait être aimé paraît à ce point insurmontable, que le timide préfère rêver une relation plutôt que de la vivre !
Les amoureux sont toujours intimidés
Si le timide tremble et rougit, c'est parce qu'il craint d'être mésestimé. Il est à ce point préoccupé de son image qu'il en oublie de la délaisser pour autrui. Il se prend pour une victime – en premier lieu de sa timidité – et attend donc que l’autre vienne le chercher. Il est fasciné par l'être aimé et, du coup le croit à la fois invulnérable et inaccessible. S'est-il seulement demandé ce que l’autre éprouvait face à lui ? L'amoureux rougissant se trouve ridicule, mais il oublie qu'il perturbe, voire paralyse, son partenaire. Ce dernier est probablement intimidé lui aussi : en amour, quoi de plus normal ? Le risque est qu’il interprète à contresens un regard de biais, une froideur durable, des absences répétées aux rendez-vous…
Dominer sa peur pour aller vers l'autre
Pour guérir de sa timidité, il faut d’abord apprendre à vivre avec, jusqu'au jour où l’on saura la surmonter ! Le timide doit d'abord comprendre ses sensations : pourquoi craint-il d'être rejeté ? Comment définit-il la nature de l'angoisse éprouvée ?
Ensuite, il faut se jeter à l'eau. Manquer un rendez-vous puis inventer ensuite une excuse improbable, ne pas oser l'embrasser, c'est se piéger soi-même et se moquer de son partenaire. Et puis l'autre aussi peut avoir le trac, même s'il ne le montre pas !
Le mieux est de s'exercer chez soi, avec un ami ou même carrément en jouant la scène appréhendée avec un cousin, pour ensuite affronter les vraies situations. Il faut également s'entraîner physiquement. Comme une femme qui se prépare à un accouchement, il faut travailler son souffle, en déplaçant la respiration de la gorge à la poitrine ou au ventre et poser sa voix, afin qu'elle ne s'étouffe plus en présence de l'être aimé. Travailler l'équilibre et la souplesse, grâce aux techniques du yoga par exemple, peut également aider à ne plus trembler ni rougir.
Bref, le timide doit apprendre à limiter les manifestations extérieures de son anxiété sociale. En réussissant à vaincre sa peur de l’autre, le timide sera capable de libérer son corps puis son esprit, pour enfin trouver l’amour…


Que cherchent les femmes dans la rencontre d'un homme ?
Maintenant que vous savez ce que vous voulez, il est temps de savoir ce qu'elle veut. Ainsi vous saurez à quoi vous attendre et ce qu'il faut que vous changiez pour rencontrer celle qu'il vous faut.
La première impression
Au bout des trois premières minutes d'une rencontre, une femme vous aura évalué, jugé et "classé" dans une catégorie type. Même si ça n'est pas très raisonnable, les femmes font ça à presque toutes les rencontres.
Lors de ces 3 premières minutes, mettez toutes les chances de votre côté, et non contre vous.
Ce que vous vivrez lors de ces 3 premières minutes dictera ce qui se passera par la suite. Vous pourrez devenir amis, amants ou resterez des étrangers.
Nous jugeons tous trop vite sur le physique ou autre. C'est peut-être superficiel, mais cela reste vrai. C'est pourquoi il faut mettre les premiers moments à votre avantage et être le plus présentable et attirant possible.
Habillez-vous de façon à impressionner
Comment s'habiller pour faire bonne impression ?
Soyez toujours bien habillé.
Il est préférable d'en faire un peu trop que pas assez. Il serait rédhibitoire d'être mal habillé pour accompagner une femme élégante dans un restaurant chic par exemple. Il est important de se rappeler que - même si cela vous semble logique -, une femme vous préfèrera toujours bien habillé et propre que débraillé et sale. En prenant soin de votre apparence et en élaborant votre style, vous montrez aux femmes que vous faites attention à votre présentation, et elles s'y connaissent.
Soyez toujours au mieux
Prenez le temps de vous préparer dès que vous sortez. Vous ne savez jamais quand vous allez tomber sur la femme de vos rêves : au supermarché, au café, à la laverie.
Ça vaut la peine de mettre le prix dans de belles affaires pour sortir. Et ne négliger pas les chaussures, la ceinture ou la montre : les accessoires font la différence.
Bien habillé, vous vous sentirez bien et montrerez plus de confiance en vous.
La façon dont vous vous habillez change votre façon d'être. Normal. Si vous portiez un costume de clown toute une journée, vous vous sentiriez totalement ridicule.
Donc, si vous voulez être attirant, habillez-vous avec goût. Une femme répond à l'image que vous lui donnez.
Analysez l'image que vous donnez à présent et faites les changements nécessaires dans votre garde-robe pour obtenir l'image que vous voulez dorénavant donner.
A en juger par mon expérience et par celle d'autres hommes, voilà un type d'image qui plaît : Pantalon repassé, plissé. Simple chemise. Par-dessus ces basiques, portez une veste bien coupée ou un blouson en cuir. Portez une belle paire de chaussures en cuir (assorti au cuir de votre veste.), bien cirées.
Faites preuve de bon goût. Quel que soit votre style : sport, tendance ou classique, soyez élégant. Malgré tout, la cravate n'est pas recommandée ; un peu trop guindée, elle crée une distance inutile. Il faut que vous paraissiez accessible. Le plus simple est le mieux.
Vous aurez beaucoup de succès en portant une tenue classique et propre qui marque un style et une estime de soi.
Etre soigné
Les femmes remarquent vite si homme est soigné ou non :
Entretient-il ses cheveux ? A-t-il les ongles sales ou non ? Cire-t-il ses chaussures ? Ses habits sont-ils bien propres ? Sent-il bon ?
Tous ces aspects de la toilette et du soin quotidiens sont primordiaux pour les femmes. Soyez soigné !
Douchez-vous toujours, rasez-vous bien et mettez du déodorant avant d'aller à la rencontre d'une femme. Prenez vraiment le temps de vous préparer. Vos cheveux doivent être bien coiffés, vos ongles manucurés et vos dents lavées.
Vous pensez peut-être que votre odeur naturelle est masculine et sexy, mais la plupart des femmes penseront le contraire. Ceci dit ne chargez pas trop non plus sur le parfum. Les femmes préfèrent une bonne odeur discrète à une odeur de parfum trop forte.
Etre en forme physique
Pas besoin d'être bodybuilder pour séduire, mais une bonne condition physique n'est pas négligeable. C'est important pour votre santé, pour votre apparence physique et pour vos performances sexuelles. Même un jogging ou un peu de natation une fois par semaine vous permettra de ne pas prendre de ventre et de fatiguer moins vite lors de vos nuits blanches.
Grâce à l'exercice, vous vous sentirez beau et bien !
En outre, les femmes ne sont pas attirées par les hommes trop gros car cela peut démontrer une certaine paresse et un manque d'énergie sexuelle. Il faut qu'elle puisse vous envisager comme un bon amant.
Etre unique
La personnalité est l'une des qualités que les femmes affectionnent. Elles aiment quelqu'un qui a de la présence, quelqu'un d'unique. Examinez votre portrait et choisissez les caractéristiques qui vous différencient. Puis pensez à une façon de les mettre en valeur. Vous pourriez créer un discours autour de ces/ cette qualité ou utiliser un accessoire qui les/la valorise.
Si vous aimez la photographie par exemple, prenez un appareil la prochaine fois que vous sortez. Nous savons tous que les femmes aiment être prises en photo.
Pourquoi pas porter un chapeau si cela peut vous différencier des autres et vous donner un style ?
Quelle que soit votre méthode, soyez créatif. Ayez confiance en vous et amusez-vous à être vous-même.
Apprenez à avoir confiance en vous
Où que vous en soyez dans votre vie, vous devez toujours savoir qui vous désirez être. Pour avoir confiance en vous, vous devez savoir qui vous êtes, où vous allez et être engagé dans la quête active de vos buts. Si vous ne vous aimez pas assez ou que vous voulez être autrement, il vous faut travailler là-dessus.
Prenez des cours, allez à des conférences, faites une activité sportive. bref, aidez-vous vous-même à devenir quelqu'un que vous aimez.
Vous aurez alors l'assurance recherchée par tant de femmes.
Laissez planer le mystère
Les femmes aiment souvent les hommes qui s'entourent de mystère. Elles prétendent aimer l'ouverture, la parole facile et la vulnérabilité, mais elles cherchent finalement celui qui leur cache des choses. Un homme mystérieux intrigue et représente un challenge or, les femmes aiment jouer.
Ne dites pas tout tout de suite - laissez-en pour la suite. La meilleure façon de ne pas se révéler reste de poser des questions à l'autre. Ne parlez pas trop de vos problèmes ni de vos expériences, vous pourriez dire quelque chose qui la contrarie. Si tout se passe bien, vous aurez le temps de parler de vous plus tard.
Laissez-la sur sa faim. Elle doit vouloir en savoir plus sur vous.
Les femmes aiment creuser un petit peu pour en savoir plus. Cependant, ne soyez pas fermé non plus car elle risque de penser que vous lui cachez quelque chose.
Montrez-lui du respect
Elle vous dira peut-être qu'elle n'aime pas attirer l'attention, il n'en demeure pas moins qu'elles aiment que vous appréciiez ses qualités. Si vous lui montrez que vous êtes sincèrement attentif à qui elle est et à ce qu'elle fait, vous êtes déjà bien parti. Ecoutez-la et n'hésitez pas à la complimenter - sur sa coupe de cheveux, son teint, son travail.
Admirez la femme avec laquelle vous êtes, respectez-la et faites lui sentir qu'elle vous est précieuse. Elle sera alors flattée et voudra vous faire plaisir en retour.
Soyez romantique
On néglige souvent l'importance du romantisme. C'est pourtant le meilleur remède si elle a besoin d'être réconfortée.
Il suffit de peu de choses pour être romantique et les femmes adorent ça. Un bouquet de fleurs à l'occasion, un mot sous l'oreiller, un petit repas aux chandelles préparé par vos soins .
Une femme a besoin d'être rassurée.
Rappelez-lui que vous avez besoin d'elle et que vous la désirez.
Ne soyez pas non plus constamment aux petits soins, elle pourrait s'habituer et il n'y aurait plus d'effet de surprise. Le romantisme est un atout délicat avec lequel il faut bien jouer.
Faites-la rire
Le sens de l'humour est une des principales qualités pour séduire une femme. Il peut rattraper bien des défauts. Combien de fois a-t-on vu un homme ingrat réussir auprès des femmes grâce à son humour !
Faites-la rire et elle est à vous. Les femmes se plaignent souvent du sérieux des hommes, alors détendez-vous et lâchez-vous. Pour cela, vous devez encore une fois avoir confiance en vous pour vous permettre de faire l'idiot.
Laissez vos inhibitions de côté et utilisez votre sens de l'humour. Riez à gorge déployée et elle rira avec vous.
Pour conclure
En fin de compte les femmes désirent toutes la même chose : un bel homme, sûr de lui et qui lui porte un intérêt sincère. Elles cherchent bien sûr toutes des choses différentes, mais elles veulent un homme unique en son genre, de compagnie agréable et qui la respecte.
Pour résumer les femmes sont attirées par les caractéristiques suivantes :
Confiance en soi
Humour
Etre souriant
Etre soigné et bien habillé
Etre patient
Etre persistant
Etre capable de créer une connexion / ambiance romantique

Comment embrasser et faire l'amour à une femme ?
Si l'on demande à une femme ce qu'elle pense de telle ou telle tactique pour la convaincre de coucher, elle vous dira qu'il n'y a pas de technique. Cependant, elle sait très bien ce qui lui plaît pour qu'elle accepte de coucher.
Les femmes veulent aussi faire l'amour, mais elles veulent avoir un rôle à jouer.
Ainsi laissez-la mener un moment, qu'elle pense qu'elle a tout décidé et surtout de coucher avec vous.
Les femmes mettent plus de temps à avoir envie que les hommes, c'est un fait. Elles ont besoin d'attention, de préliminaires. Faites-lui la cour, dites-lui à quel point elle est sexy et comme vous voudriez aller plus loin avec elle.
Surprenez-la en étant romantique, elle se sentira aimée et sera réceptive à vos avances sexuelles.
Rassurez-la
Quelques peurs retiennent souvent les femmes qui restent sur la défensive.
Il suffit de le savoir et de lui faire savoir que vous la comprenez pour qu'elle se détende.
Lisez attentivement cette section ; vous comprendrez ainsi les hésitations féminines et pourrez d'autant mieux les effacer.
1- Suis-je assez sexy ?
2- Suis-je assez jolie ?
Ce sont les deux grandes questions qu'une femme se pose constamment. Il faut la comprendre, exposée à des modèles de beauté dès la naissance, il lui est difficile de s'émanciper de ces modèles de perfection.
Ainsi beaucoup de femmes ont un complexe.concernant leur taille, leur poids, leur peau, leurs cheveux, leur tout!
Il faut donc la rassurer en lui disant ce que vous aimez chez elle (ses yeux, son tour de taille, ses ongles, sa peau..) Evitez de mentionner ses seins, beaucoup de femmes peuvent mal interpréter un compliment et, la poitrine étant un sujet délicat, mieux vaut l'éviter à moins d'avoir un compliment sincère à faire.
3- Va-t-il utiliser un préservatif ?
La question se pose pour elle et pour vous. Vous le savez, le préservatif n'empêche pas seulement une grossesse mais protège des maladies sexuellement transmissibles, et plus particulièrement du sida. Achetez des préservatifs régulièrement et changez-les même avant les dates d'expiration (question de fraîcheur). N'hésitez pas à en parler avec elle avant de faire l'amour, elle vous en sera reconnaissante et vous serez tous les deux plus à l'aise.
4- Va-t-il me quitter ?
Une femme s'inquiète pour la suite d'une relation avant même d'avoir fait l'amour. Elle pense souvent qu'après, l'homme va la quitter. Rassurez-la. Faites lui comprendre que vous ne plaisantez pas si vous voulez une histoire sérieuse, ou que vous êtes tous les deux d'accord pour passer un bon moment sans conséquences si vous sentez que ça n'est pas la femme de votre vie.
Messages subliminaux
Pour mettre du piment dans la conversation et projeter l'image d'un homme sensuel, vous pouvez utiliser un vocabulaire légèrement connoté qui éveillera le désir en elle. Restez délicat, mais n'hésitez à parler de la « chaleur » de son appartement, d'un plat « délicieux », d'un roman qui vous a « passionné », etc. Ces mots apparemment innocents font appel aux mécanismes du désir en envoyant des messages subliminaux.
Un langage sexuellement connoté la rendra plus réceptive et elle sera amenée à penser que vous pouvez effectivement être un partenaire sexuel.
Si vous en venez à parler de sexe, ne soyez pas personnel, mais parlez d'une scène d'amour ou d'un article que vous avez lu, elle sera ainsi plus libre pour en parler, même indirectement.
Quand et comment l'embrasser
On sous-estime trop l'importance du baiser. Il n'y a rien de moins anodin que d'embrasser une femme. Pour elle, le baiser annonce l'acte sexuel et plus c'est bon, plus elle s'attend à avoir du plaisir. Si elle a déjà eu de bonnes expériences sexuelles, elle compte beaucoup sur le baiser pour réveiller sa sexualité, car elle sait ce que ça peut donner !
Il faut attendre le bon moment pour l'embrasser. Rien de pire que de se faire rejeter ou d'embrasser la joue alors qu'on voulait la bouche. Une bonne indication pour savoir si elle veut que vous l'embrassiez : elle vous regarde fixement sans rien dire et vous sourit ; alors là, vous savez que c'est LE bon moment.
Pour l'embrasser, commencer d'abord doucement par embrasser ses lèvres.
Elle répondra alors d'une certaine façon et tout se passera naturellement. Il se peut que le premier baiser ne soit pas aussi doux ni aussi facile qu'on le voudrait, cela ne doit pas vous arrêter. Embrassez non seulement sa bouche, mais aussi ses joues, son cou, ses clavicules. Allez-y doucement au départ pour établir une tension sexuelle entre vous.
Excitez-la ainsi que vous-même grâce à l'anticipation que le meilleur vous attend
Suivez-la lorsque vous l'embrassez. Ne rentrez pas trop votre langue si vous la sentez réticente. Par contre, si vous sentez qu'elle en veut plus, donnez-lui quelques petits coups de langue qui peuvent être suivis de mouvements plus longs et plus passionnés.
L'intensité de son baiser vous indique à quel point elle vous désire.
Pour être romantique et sensuel, faites attention à ne pas baver, et bien sûr, à ne pas avoir mauvaise haleine.
Une fois que vous avez embrassé une femme, vous êtes engagé dans une relation - peu importe son importance - avec elle. Vous savez que vous pouvez aller plus loin si elle le désire elle aussi. Elle vous a laissé l'embrasser, et cela veut dire beaucoup.
N'ignorez pas ses "signaux"
Vous n'êtes pas les seuls à devoir ni à pouvoir envoyer des messages subliminaux ou autres aux femmes. Elles savent très bien vous faire comprendre quand et comment vous pourriez sortir avec elle. Beaucoup trop d'hommes ne savent pas reconnaître les signaux féminins ; en voici donc quelques-uns qui peuvent vous donner le "feu vert" :
. Elle s'assied, se tient ou marche très près de vous.
. Elle veut absolument vous faire la bise.
. Elle parle de sexe - en général ou de façon intime -
. Elle vous invite chez elle ou s'invite chez vous à la fin de votre rendez-vous.
. Elle a élaboré une ambiance romantique chez elle: bougies, musique douce, lumières tamisées.
. Elle se blottit contre vous au cinéma ou sur le divan.
. Elle propose que vous vous revoyiez très bientôt.
Soyez attentif à ces signes, véritables invites qui vous permettront de faire les choses au bon moment.
Le lendemain matin
La première nuit d'amour fragilise une femme. Rassurez-la le lendemain matin. Offrez-lui de prendre un petit-déjeuner, de rester encore un peu de temps ensemble ou de vous revoir dans la journée.
Elle sera rassurée quant à vos intentions.

Comment créer une tension sexuelle ?
Il y a ce qu'on appelle une chimie sexuelle qui peut naître ou non entre un homme et une femme. Le rêve de tout homme est de parvenir à vivre une véritable tension sexuelle avec la femme qui l'attire. Pour que cette chimie se crée, il faut que le désir soit mutuel.
Il est donc important de faire en sorte de créer une chimie sexuelle, ou tension, avec une femme. Ne croyez pas que vous ne pouvez pas contrôler l'attirance que vous exercez.
Vous pouvez tout à fait apprendre à créer une chimie sexuelle avec la femme que vous désirez.
La théorie de la ressemblance
Malgré le proverbe selon lequel les « opposés s'attirent », une femme recherche la plupart du temps un partenaire qui lui ressemble et qui puisse ainsi la comprendre. Faites en sorte de lui montrer que vous êtes sur la même longueur d'onde ce qui la mettra en confiance et lui donnera envie de mieux vous connaître.
Alors que beaucoup d'hommes pensent que les femmes sont extrêmement attachées au physique, elles sont en réalité très sensibles à ce que vous leur dites, et comment.
Faites en sorte de souligner vos points communs, ne la contrariez pas et ne relevez pas vos différences. Elle se sentira à l'aise à côté de quelqu'un qui lui ressemble et s'ouvrira à vous.
Voici quelques conseils pour créer un bon contact avec une femme. Ce sont des tuyaux qui font appel à des réflexes subconscients, ils doivent donc être finement utilisés.
Technique 1 : Votre apparence physique
La femme que vous désirez ayant un certain style vestimentaire vous devez essayer de vous habiller dans le même style: style sportif, artiste, branché, classique.
Pour être en harmonie avec elle. Une femme remarque un homme qui projette une image similaire à la sienne. Si vous changez de type de femme, examinez-vous d'abord afin de projeter l'image qui attirera la femme que vous recherchez.
Il en est de même pour votre condition physique ; si vous voulez sortir avec une femme qui entretient son corps (grâce à la gym par exemple), vous devriez vous aussi faire attention à votre corps (et tenter de supprimer ces poignées d'amour autour de votre taille.).
Technique 2 : Communication verbale
Pour déterminer l'humeur d'une femme, écoutez non seulement ce qu'elle vous dit mais aussi sur quel ton, avec quelle voix. A votre tour, prenez le même ton qu'elle, adoptez le même volume et le même rythme vocal, et vous serez ainsi sur la même base verbale.
Si elle parle doucement et calmement, prenez le même genre de voix. Idem dans le cas inverse, parlez un peu plus fort qu'elle ou un peu plus vite si ce sont les modes sur lesquels elle s'exprime.
Quant au contenu, attachez de l'importance au type de vocabulaire qu'elle emploie et suivez-la. Soyez discret dans votre mimétisme, sans qu'elle remarque les efforts que vous fournissez pour être dans une bonne communication verbale, elle enregistrera inconsciemment les inflexions similaires aux siennes.
Technique 3 : Langage corporel
Il s'agit de vous appliquer à discrètement imiter son langage corporel afin de créer un effet de similarité entre elle et vous. Bougez les mains comme elle, tournez-vous du même côté qu'elle, penchez-vous sur les mêmes espaces. Lorsque vous lui parlez, adoptez sa position et suivez ses gestes.
Adopter son comportement physique améliorera le contact entre vous.

Comment obtenir un rendez-vous et comment le réussir ?
Vous avez abordé la femme qui vous plaît, vous avez obtenu d'elle les informations nécessaires, vous désirez donc la revoir. Pour cela, il vous faut son numéro de téléphone afin d'arranger un futur rendez-vous. Pour qu'elle ait envie de vous revoir, il faut que vous lui ayez fait bonne impression.
Une fois que vous avez son numéro, encore faut-il bien vous en servir, l'appeler au bon moment et bien prévoir les choses.
Considérations de base
Voici quelques considérations de base à avoir à l'esprit au moment où vous lui demander ses coordonnées, puis à celui où vous l'appeler pour la revoir. Souvent, les hommes ne sont pas assez vigilants sur ces points.
Vous êtes digne de sa confiance
Avant même qu'elle vous donne son numéro, elle doit pouvoir avoir confiance en vous. Vous lui avez prouvé que vous êtes un homme "normal", honnête, sincère, qui porte de l'intérêt à ce qu'elle fait et à ce qu'elle est. Vous avez glissé dans la conversation assez d'éléments qui lui indiquent que vous êtes un homme digne de sa confiance.
La carte de visite La carte de visite est un élément qui fait sérieux, qui lui prouve que vous dites vrai, et qui est toujours plus élégant qu'un bout de papier. Pensez-y.
Obtenir son numéro, même si elle a le vôtre
Elle a votre carte ou elle peut facilement se procurer votre numéro, peu importe, c'est à vous de la rappeler pour la revoir. En outre, elle sera flattée de votre "agressivité".
Lorsque vous lui demandez ses coordonnées, soyer sûr de vous, faites-lui comprendre que vous voulez vite la revoir. Regardez-la droit dans les yeux et prenez ses coordonnées.
Quand la contacter
Vous la rappellerez sans faute mais ne montrez pas trop d'impatience.
Vous l'avez prévenue, elle attend votre appel. Le meilleur délai est 3 jours après votre première rencontre. Si vous l'appelez dans les 24 heures, cela peut lui paraître précipité et lui faire peur. Si vous la rappelez une semaine plus tard, elle peut croire qu'elle ne vous intéresse pas tant que ça. Ainsi, vous l'avez rencontrée un vendredi ou un samedi, vous la rappellerez le mardi qui suit.
Il faut que vous lui parliez directement. Si vous avez son numéro professionnel, appelez-la dans la journée et non à l'heure du repas par exemple ; si vous avez ses coordonnées personnelles, appelez-la en soirée, ni trop tôt, ni trop tard. Il faut qu'elle soit disposée à vous parler. Si jamais vous n'arrivez pas à lui parler et que vous devez lui laisser un message, soyez bref, laissez votre nom et l'heure à laquelle vous appelez tout en précisant que vous la rappellerez. Ainsi, vous n'attendrez pas son appel, il n'y aura pas de "qui appellera le premier". Rappelez-la au moment où vous lui avez dit que vous la rappelleriez, pour qu'elle puisse compter sur vous.
L'appel
Lorsque vous l'avez enfin au bout du fil, que devez-vous lui dire ? Pour faciliter la tâche, vous pouvez écrire ce que vous voulez dire sur un bout de papier. Avant de téléphoner, vous devez avoir une idée de rendez-vous, même si vous restez ouvert à toute proposition, vous ne serez pas en reste.
Faites en sorte de n'être pas du tout dérangé lors de votre appel, isolez-vous. Tout d'abord, rappelez qui vous êtes. Dites votre nom et là où vous vous êtes rencontrés. Ensuite, assurez-vous de ne pas la déranger pendant son émission préférée ou son bain ; il faut qu'elle soit détendue pour avoir une conversation agréable.
Après quelques mots, vous devez en venir au but et lui proposer de vous voir. Le meilleur moyen de la revoir est de lui proposer une activité. Ne lui dites pas tout, tout de suite, attendez de voir si l'idée lui plaît.
Une marche, un café, un restau, une expo. puis laissez-la décider du jour, histoire de ne pas paraître trop autoritaire. Vous pouvez alors convenir d'une heure tous les deux. Si vous devez passer la prendre, prenez bien son adresse et si vous devez vous rejoindre quelque part, vous pouvez la rappeler le jour du rendez-vous. Cela montre que vous ne voulez pas la rater.
Mission accomplie. Ne vous éternisez pas au téléphone, attendez de la voir « en vrai » pour apprendre à la connaître.
Premier rendez-vous
C'est la première opportunité de véritable rencontre. La première étape pour savoir si, réellement, cette femme vous intéresse et si vous avez envie de continuer à la connaître. Ne soyez ni trop ému, ni trop romantique, rien n'est encore sûr:
Soyez vous-même dans la mesure du possible. Vous voulez lui plaire et lui faire comprendre que vous êtes prêt pour une relation.
N'en faites pas trop, ne dépensez pas trop lors du premier rendez-vous, la poudre aux yeux, c'est bien au cinéma, dans la vraie vie, cela peut faire peur.
Le premier rendez-vous est le moment où vous testez vos goûts communs, où vous cherchez à voir si vous avez fait le bon choix, où vous évaluez son potenti